.
grenier show
Spectacle créé en 2014 par les Tréteaux du collet
Avec Anne Coutaudier, Denis Coutaudier, Geoffrey Plovier

Grenier show se présente sous la forme d'un Cabaret  dans lequel des destins brisés et loufoques font leurs numéros en confidence poétique et musicale. Un feu roulant de personnages - mi-anges,
mi-démons, rats des villes et des champs - expriment de manière truculente leurs vies dérisoires ou infortunées.
Les textes qui composent ce Grenier Show sont des poésies patoisées, des poèmes à trois sous, populaires et libertaires. Écrits pour être dit, il faut les entendre, ils ont le rythme de la parole et ne se départissent jamais d'un aspect théâtral. En chercheuse enthousiaste la Cie des Tréteaux du Collet a fouillé,  pour les quérir,  les accents des vieilles  provinces  et, dans une mise en scène  aux visions parfois proches du fantastique, elle nous fait suivre – et  en music hall - les champs de la vie quotidienne avec ses traits familiers, ses pensées lyriques et ses emotions inimes.

Les Auteurs de GRENIER SHOW
Quelque peu délaissés par l’histoire officielle de la littérature, les poètes Gaston Couté, Jehan Rictus et Pierre Chambon n'ont craint aucun sourire sachant que les leurs les valaient tous.
« Aux formes rigides de la poésie ajoutez un patois, c'est un comble ! Rien n'inspire davantage la méfiance (pas même l'argot). On s'en amuse ! - et encore – on n'y croit pas ! »
Gaston Couté, né à Beaugency en 1880, mort à Paris en 1911, est un poète libertaire et un chansonnier. Ce fils de paysan commence à réciter ses textes à Paris en 1898 où il revêt le costume de son pays et déclame des textes d'une facture déjà puissante ; cris de révolte d'une âme simple et droite se dressant face à la Société égoïste et veule pour laquelle " l'honneur quient [tient] dans l'carré d'papier d'un billet d'mille".
Pierre Chambon est né à Châteauneuf en 1906 et mort en 1966 est auteur de poésies et de contes. Il s'est imposé le patois de chez lui, ces déformations, ces pauvretés même, pour exprimer – et en poésie – les plus aimables pensées du monde
Jehan Rictus Gabriel Randon, dit Jehan-Rictus, né à Boulogne -sur-mer en 1867 et mort à Paris en 1933, est un poète français célèbre pour ses œuvres composées en langue populaire. A propos de la gouaille Jehan-Rictus disait « Elle permet de supporter les pires misères de la vie : c'est le masque ricanant de l'héroïsme, et c'est en quelque sorte la négation de la souffrance, car le malheur qu'on raille est déjà à moitié paralysé ». Les pauvres, le peuple ce sont les couplets de Jehan-Rictus qui, se retrouvant lui-même sans toit et conduit à côtoyer les clochards et les vagabonds de Paris, en tirera l'inspiration de ses Soliloques du Pauvre.
Les Prouts C'est un groupe de copains Dunkerquois. Ils étaient quatre à l’origine, Christophe Paulino, Vincent Doyen, Patrick Doyen, Bertrand Boutelier, ils sont dix aujourd’hui accompagnés de leurs musiciens. Ils ont offert au Carnaval de Dunkerque de nombreuses chansons aux forts accents dunkerquois qui aujourd'hui sont reprises en chœur dans les chapelles, les bandes, les bals et les bars. « Il se trouve que le carnaval manquait de renouvellement et qu’on commençait à y entendre de la variété, comme Annie Cordy. Alors on a écrit des chansons dans la veine de celles héritées du XIXe siècle. Ça devait être plutôt réussi, car on a eu des réactions comme - celle-là, elle doit être drôlement vieille, parce que je la connais pas !

 
treteaux du collet
créations 2011 à 2020

Chausse-trappe

Noce

Gaston

Le nain

Le chant des crapauds

Qu'est-il arrivé à Marie-Jeanne ?

Grenier show

La cour des spectacles


Le petit prince
 
 
Au grenier tout peut arriver et dans l'art tu peux rêver de tout


 
 

Interprètes






























 

 
  
<   Page précédente
Bienvenue aux Tréteaux du Collet